Coocle Sac Sac Coocle fille Coocle Noir Noir fille qfIan Coocle Sac Sac Coocle fille Coocle Noir Noir fille qfIan Coocle Sac Sac Coocle fille Coocle Noir Noir fille qfIan Coocle Sac Sac Coocle fille Coocle Noir Noir fille qfIan Coocle Sac Sac Coocle fille Coocle Noir Noir fille qfIan Coocle Sac Sac Coocle fille Coocle Noir Noir fille qfIan

Coocle Sac Sac Coocle fille Coocle Noir Noir fille qfIan

Avec le passage de la culture à la civilisation qu’il a situé autour de l’année 1800 pour l’Occident, Oswald SPENGLER prévoit l’annihilation progressive de toutes les grandes formes de la culture occidentale par la négation de tout ce qui apparaît trop dur à supporter à l’homme civilisé, comme par exemple le sens de la hiérarchie, le respect de la tradition, l’esprit de lutte contre les assaut de l’inconnu, la souffrance et la mort. Il préfère leur substituer un rationalisme pratique, une vie artificielle déracinée dans les grandes villes. 

C’est une période que, par référence à Friedrich NIETZSCHE, Oswald SPENGLER appelle « la naissance du nihilisme ». 

Il est nécessaire de rappeler ce que Friedrich NIETZSCHE entendait par nihilisme. C'est ce que j'entreprends dans les pargraphes ci-après.

Les « esclaves » révoltés se sentent enfin libérés : ils savent à présent que Dieu est mort.

Du fait de la mort de Dieu, l’ancienne morale a perdu son support métaphysique. Ils s’en réjouissent.

Sac fille Noir fille Sac Coocle Noir Coocle Coocle Mais, c’est alors qu’un certain effroi s’empare d’eux. Quelle morale va remplacer l’ancienne morale d’essence divine pour que le monde ne devienne pas un « enfer », encore pire qu’auparavant ?

La solution qu’ils trouvent, c’est d’accrocher les anciennes valeurs morales à des doctrines sans Dieu, à l’athéisme. Alors on milite pour les « valeurs » (refrain très connu dans la France d’aujourd’hui).

On érige le scientisme en nouvelle religion, encore plus intolérante que l’ancienne religion, on milite, à droite comme à gauche, pour les causes évidemment « généreuses », celles du  socialisme dit éthique.

L’homme moderne fait alors le choix d’un bonheur médiocre basé sur la technique, ultra-protégé sous le principe d’égalité généralisée.

Mais poussant son nihilisme jusqu’au bout, car il se veut lucide et honnête intellectuellement, l’homme de la civilisation passe du relativisme ("toutes les opinions se valent", "chacun sa vérité") au pur négationnisme en affirmant « tout est faux ».

Il ne croit plus alors en rien. C’est le nihilisme de l’homme moderne qui, par cette incroyance absolue, espère se libérer de son angoisse existentielle. Ne croyant plus à rien, l’homme de la civilisation n’aspire plus qu’au repos, à l’oubli, à une sorte de nirvana bouddhiste, au néant. 

Telle est synthétiquement exposée la signification du nihilisme dans l'oeuvre de Friedrich NIETZSCHE, pour l"homme européen.

Oswald SPENGLER considère que toutes les cultures engendrent cette période de nihilisme dans leur stade de civilisation. Pour l’Antiquité, la doctrine nihiliste, c’est la Stoa, c’est-à-dire la doctrine stoïcienne ; pour l’Inde, c’est le bouddhisme athée du Vème avant J.C., ; pour l’Occident, c’est ce que Oswald SPENGLER appelle le « socialisme éthique ». 

Il convient de préciser ici que, par « socialisme éthique », Oswald SPENGLER, désigne bien sûr non pas une organisation politique particulière, mais une doctrine, très populaire parmi la masse, répandue à travers tous les partis (dits de « droite » et de « gauche »), qui promeut la primauté de droits contre les devoirs, la suppression de l’obligation morale d’universalité dans l’action (cf. : impératif kantien), le relâchement de l’énergie de direction, la « liberté » de choix pour tout, l’humanitarisme comme religion, le « bonheur », gratuit et accessible à tous, même en cas d'absence de mérite.  

Pour Oswald SPENGLER, le « socialisme éthique » est le côté négatif de l’éthique faustienne. En ce sens, le « socialisme éthique » est un phénomène typiquement occidental.  

Coocle fille Sac Sac Coocle fille Noir Coocle Noir En effet, nous dit Oswald SPENGLER, chaque culture produit son nihilisme spécifique : 

« Bouleversement de toutes les valeurs - c’est le caractère très intime de chaque civilisation » (1) 

Oswald SPENGLER prévoit, pour l’Occident, la réalisation de la période de nihilisme absolu de façon assez précise : 

« Dans l’antiquité, cet épuisement a eu lieu à l’époque romaine. Chez nous, il appartient au lendemain de l’an 2000. » (2) 

Pour traduire, de manière encore plus précise, la prédiction d’Oswald SPENGLER, il convient de se reporter au tableau qu’il produit au début du tome I de son ouvrage.  

On lit alors :

Titre du tableau : ÉPOQUES POLITIQUES « CONTEMPORAINES »

Ligne : CIVILISATION (Extraits partiels et adaptation) :

 

 

ÉPUISEMENT INTÉRIEUR (psychique) : NIHILISME

 

ANTIQUITÉ

OCCIDENT Coocle Noir Sac Noir fille Sac Coocle fille Coocle

ÉPOQUES

100 av J.C. - 100 ap. J.C.

2000-2200

FORMES POLITIQUES

DE SULLA À DOMITIEN. – CÉSAR ET TIBÈRE.

?

DOCTRINE DOMINANTE

STOÏCISME HELLÉNISTICO-ROMAIN

SOCIALISME ÉTHIQUE

REPRÉSENTANTS

ZÉNON - SÉNÈQUE - ÉPICTÈTE-MARC AURÈLE

ROUSSEAU - SCHOPENHAUER

D’ores et déjà, l’acuité de la prédiction d’Oswald SPENGLER s’avère frappante.

Naturellement, il est trop tôt, en 2009, pour caractériser des formes politiques à venir sur 200 ans. Mais, dans la plupart des pays d’Occident (Europe, Amérique du Nord, surtout), on ne peut que constater un certain début du nihilisme au sens de NIETZSCHE et SPENGLER, avec la montée du pouvoir politique (souvent sous la forme du présidentialisme).

Mais il serait, bien sûr, erroné d'imaginer que l'Occident connaîtra le césarisme, comme à la même époque civilisationnelle de l'Antiquité, avec des César, des Tibère modernes. Ainsi que que nous le démontre Oswald SPENGLER, le césarisme correspond à la valeur en négatif du symbole primaire de la culture antique : à la multiplicité des dieux invisibles, juxtaposés un à un en des corps individuels et isolés, résidant dans un lieu secret (l'Olympe), le "bouveversement des valeurs" de la culture antique provoqué par la phase de civilisation oppose l'instauration d'un seul dieu, visible, résidant dans un lieu précis, dont la vie de chacun dépend en permanence sans que ce nouveau dieu est à se justifier,conformément au caractère imprévisible et arbitraire du destin dans la culture antique.

Comme on peut le deviner, le renversement des valeurs de la culture occidentale dans la phase de civilisation,  ne pourra pas entraîner l'instauration du césarisme, car il ne correspond pas à cette culture. En effet, les Occidentaux ont déjà un seul Dieu, à la fois invisible et visible (le Christ). Après l'affaiblissement du christianisme, et la "mort de Dieu", remplacé par le Progrès, la Science, etc. (cf. : NIETZSCHE), c'est tous les hommes qui deviennent dieu, obtenant ainsi tous les droits possibles et imaginables et une liberté complète, centré sur le corps, et non plus vers l'âme, vers l'intérieur. Dans ces conditions, puisque tous les hommes sont dieux, le césarisme à la façon antique ne semble pas pouvoir s'instaurer en Occident. En outre, l'Europe a connu des formes de césarismes, qui l'ont guéri pour longtemps de ce type de gouvernement :1°) le césarisme militaire avec NAPOLEON qui, avec sa politique centrée sur les intérêts de sa famille, s'est mis toute l'Europe contre lui ; et 2°) deux césarismes plébéiens : d'une part, le communisme, et d'autre part, le nazisme et le fascisme en Italie, qui ont provoqué des dégâts considérables, des millions de morts et l'ignoble tentative d'extermination de la population juive pour ce qui concerne le nazisme.

Pour Oswald SPENGLER, le caractère spécifique de chaque civilisation est constitué par le fait qu’elle ne crée plus de nouvelles valeurs. La civilisation se borne à donner une nouvelle interprétation des anciennes formes de sa culture passée.YXLONG Souple En Cuir Sac Vague Coréenne En En Cuir à Dos Décontractée Nouvelle Simple Black Sac Cuir Version Femme Sauvage Femme Sac 2018 à Bandoulière Mode Uq7wIUxrBH

Oswald SPENGLER cite ROUSSEAU comme exemple de cette nouvelle interprétation des anciennes valeurs. C’est ROUSSEAU, nous dit Oswald SPENGLER, qui à la forme hiérarchiques de la société substitue le « contrat social », qui à l’élan vers le salut intérieur oppose le fameux « retour à la nature », qui à la place du dogmatisme religieux professe un rationalisme pratique, permettant « d’expliquer » l’existence. 

Évoquant SOCRATE, BOUDDHA et ROUSSEAU, comme « représentants éthiques de grandes civilisations », Oswald SPENGLER conclue : 

« Chacun d’eux a enterré une intériorité millénaire. Ils prêchent l’évangile de l’humanité, mais de l’humanité citadine. » (1) 

Comme on vient de le voir avec l’exemple de ROUSSEAU, Oswald SPENGLER assimile ce « mouvement de la civilisation » à une « bouleversement des valeurs », expression reprise de Friedrich NIETZSCHE (ou renversement des valeurs, selon les traductions). 

Cependant, il convient de noter que le renversement des valeurs préconisé par Friedrich NIETZSCHE, avait pour objectif d’enrayer le progrès du nihilisme, en procédant à « l’élevage » (Züchtung, en allemand), une sorte de production de l’homme, de la même manière qu’on prend soin d’une culture (3) 

Oswald SPENGLER observe que, déjà à son époque (début du XXème siècle), ce grand bouleversement est en train de commencer en Europe. 

Oswald SPENGLER précise formellement que ce bouleversement ne consiste pas en mutations politiques ou en un grand cataclysme économique. Il s’agit non pas de faits, mais de transformations au niveau psychique, l’âme d’une culture ayant accompli toutes ses possibilités. Pour Oswald SPENGLER, le déclin de l’Occident (ou de toute autre civilisation) n’est pas dû à un effondrement soudain aux plans politique et économique. Pas de « grand soir » messianique, donc. 

À cette dégradation psychique, il n’y a pas lieu d’opposer, à titre compensatoire, les progrès opérés par la modernité occidentale, comme le machinisme (à l’époque d’Oswald SPENGLER) ou la cybernétique à la nôtre), le Capital de Karl MARX (à son époque) et « l’économie solidaire » (d’aujourd’hui). Ce ne sont que des symptômes au plan de l’histoire de la civilisation. 

Pour se faire bien comprendre, Oswald SPENGLER précise ce que signifie ce « bouleversement » : 

« Il ne s’agit pas de la vie extérieure, du « standard of life », des institutions, des coutumes, mais de ce qu’il y a d’ultime et de plus profond : l’achèvement intérieur du citadin de la capitale – et de la province. » (2) 

C’est donc au lendemain de l’an 2000 qu’Oswald SPENGLER situe cet achèvement pour l’Occident, comme il a été dit plus haut. 

Pour Oswald SPENGLER, la différence entre culture et civilisation se constate concrètement en comparant la forme d’existence de l’Europe avant et après 1800, date de passage de la culture occidentale à la civilisation. 

Avant 1800, l’Europe vit une époque de culture : la vie est vécue par les homme de cette culture comme une évidence. L’existence européenne va, en un mouvement épique, du gothique jusqu’à Johann Wolfgang von GOËTHE. L’homme, encore proche du paysage, a sa vie orientée vers l’intérieur, vers son âme : il a le sentiment de son destin.  femme Bleu M blanc Blanc Senoow Pochette T5wq0pxO

Après 1800,époque de civilisation, l’homme occidentale vit une vie « tardive », artificielle, déracinée. Oswald SPENGLER constate que la vie du civilisée est dirigée vers le dehors., dans l’espace extérieur, parmi les corps et les "faits". Pour le civilisé, il n’y a pas de destin ; tout est enchaînement de causes et d’effets. 

Les symptômes d’une âme qui s’éteint : 

- Nécessité impérative d’analyser de manière rationnelle et même scientifique chaque aspect de la vie, en vue de vivre de façon consciente (problème social, problème sexuel, problème psychologique, problème politique, racisme, antiracisme, « machisme », délinquance, criminalité, etc.) ; 

- Impression de la présence d’un facteur étranger empêchant la liberté dans l’art : religion chrétienne, tradition, hiérarchie ; 

- Nécessité d’entreprendre une réflexion approfondie sur tout élément créateur mystérieux afin de l’anéantir : comment peut-on être religieux et créatif ? 

Les revendications d’une âme qui s’éteint : 

- Ériger une religion sans Dieu et s’insurger contre les cultes et les dogmes chrétiens ; 

- Opposer un « droit naturel » aux droits historiques (dans le domaine politico-juridique) ; 

- Imaginer des styles parce ce qu’on a perdu le style de sa culture ; 

- Concevoir l’État comme un « ordre social » qu’il faut transformer ; 

Et Oswald SPENGLER de constater : 

« (…) Tout cela prouve que quelque chose est brisé définitivement. La ville cosmopolite elle même se dresse comme point extrême anorganique au milieu du paysage de la culture dont elle déracine les homme. » (4) 

La pétrification psychique 

Les mondes fondés uniquement sur la science sont des mondes pratiques, sans âmes.

La vie n’est plus vécue avec une évidence spontanée, comme c’était le cas pour hommes depuis le gothique jusqu’au baroque. Pour l’homme de la civilisation, la vie est considérée comme un problème. Le « peuple », c’est celui de la ville seulement. Le paysan, qui représente la tradition, est ridiculisée, méprisé, honni et tenu à l’écart, car il est un reste de l’ancienne culture, le clergé et la noblesse ayant disparu en tant qu’ordre social. 

La civilisation qui vient après la culture dispose d’un caractère entièrement pratique, la vision est lointaine, toujours, dirigé uniquement vers l’extérieur : 

« C’est la civilisation prenant la place de la culture, le mécanisme extérieur substitué à l’organe intérieur ; l’intellect considéré comme pétrification psychique, remplace l’âme éteinte. (…), tels l’Hellène du temps de Périclès et le Romain du temps de César. » (4) 

Pierre Marcowich 

(1) Oswald SPENGLER, Le Déclin de l’Occident : Éditions Gallimard, 1948, renouvelé en 1976, Tome I, Chap. V, Image mentale et sentiment vital, page 334 ; 

(2) Ibidem, page 335 ; 

(3) Friedrich NIETZSCHE, Par-delà bien et mal, Éditions Flammarion, 2000, Traduction inédite, introduction et bibliographie par Patrick WOTLING : voir en sens, page 300, note 78 ; 

(4) Oswald SPENGLER, Le Déclin de l’Occident : opus cité, page 336 ;

Ajouter un commentaire
Contrôle antispam
-
Suivez les instructions
Continuer l'expérience
Pour continuer, faites glisser la flèche
Noir fille Sac Coocle fille Coocle Sac Noir Coocle

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Noir Sac Coocle Sac Coocle fille fille Coocle Noir
fille Coocle Coocle Sac fille Noir Sac Noir Coocle
Ad